L’origine du Centre remonte à 1969, quand son fondateur, Tan NGUYEN, alors âgé de 25 ans, arrive aux Etats-Unis pour suivre un cursus d’études supérieures à l’université Harvard, grâce à une bourse de l’université et une autre du gouvernement français.
Il découvre un pays profondément divisé par la guerre du Vietnam et une remise en question de ses valeurs essentielles. Comme dans toute période de bouleversement, il y a une émergence de nouvelles valeurs dans le monde de la musique, de l’art et littérature, et aussi de la psychologie.
L’étudiant découvre en Californie, l’Institut Esalen, un lieu de rêve, au bord d’une falaise, bercé par le bruit des vagues. C’était le centre des nouvelles recherches sur une psychologie qui intègre la dimension du corps, des émotions, et les pratiques de l’intériorité orientales et occidentales : la psychologie humaniste.
Il s’initie aux travaux de Carl Rogers, Abraham Maslow, Frederick Perls, Roberto Assagioli. Ces travaux sont diffusés sous forme de séminaires qui facilitent un sentiment de fraternité entre les participants. Les praticiens de la psychologie humaniste de l’époque ressentaient que de nouvelles formes de relations humaines pouvait rendre le monde meilleur et plus uni.

Ayant obtenu son diplôme de master, il revient en France en 1971. A l’époque, à l’exception de la psychanalyse, du psychodrame, et des groupes à interaction verbale, il n’existait quasiment rien d’autre. Avec l’aide de quelques amis, il introduit les thérapies psychocorporelles en invitant en France, les thérapeutes anglo-saxons praticiens de l’analyse bioénergétique et des thérapies émotionnelles. Il démarre sa propre pratique en 1972, et s’associe avec le docteur Michel Meignant et Danielle Dézard pour appliquer cette perspective aux thérapies de couple, une toute nouvelle discipline.
Le Centre Source créé en 1974, continue de faire fonction de passeur des approches de l’être humain en faisant connaître des créateurs de méthodes : Paul Rebillot (1931-2010+), Gerda Boyesen (1922-2005+), Rolando Toro (1924-2010+), le Dr Richard Moss. Le Centre a joué un rôle pionnier en introduisant en 1983-84 (en association avec Edouard Stacke) : le Dr. Stanislav Grof, le Dr Claudio Naranjo, l’anthropologue Michael Harner (à l’origine du renouveau de l’intérêt pour les pratiques traditionnelles amérindiennes).
Ces approches ont essaimé en Europe sous l’appellation globale « développement personnel » et ont été intégrées dans le champ de la psychothérapie.
Par ailleurs, le Centre a établi des liens avec les pratiques d’intériorité en introduisant en 1990 le moine zen Thich Nhat Hanh et en organisant durant 10 ans les cours de psychologie tibétaine du lama Tarab Tulku.

Après avoir suivi un cursus de formation de 4 ans (1980-84) à l’Institute of Psychosynthesis de Londres, Tan Nguyen a démarré en 1984, avec l’aide de Maryline Lacabane au Centre, les programmes de formation personnelle et professionnelle à la psychosynthèse qui se continuent à ce jour. Liliane Fischer a assuré une partie de l’enseignement pendant 25 ans.
Le Centre Source s’est dédié à l’enseignement de la psychosynthèse, une approche intégrative, inspirée et généreuse, et qui a aussi besoin de s’incarner dans le monde.

Parallèlement, le Centre Source a participé au début du mouvement des soins palliatifs et l’aide aux mourants avec les Colloques Savoir Vivre, Savoir Mourir en 1987, 1988 et 1990. Le Centre est cité dans le livre de Patrice van Eersel, la Source Noire.
A partir des années 1980, la profession a commencé à se structurer. Tan Nguyen a été cofondateur et secrétaire général adjoint du SNPPsy, puis cofondateur de la FF2P (vice-président et secrétaire général, puis président de la Commission d’agrément des Ecoles de la fédération). Il a participé à la mise en place du CEP (Certificat européen de psychothérapie) établi par l’EAP (European Federation for Psychotherapy) et à la création en 1997 de l’EFPP (European Federation for Psychosynthesis Psychotherapy) dont il a été vice-président 1997-2002 et président 2012-2014. Il crée, en 1997, la SFPT, association des diplômés du Centre Source.

Par ailleurs, le Centre Source a établi, en 2006-2010 une coopération universitaire avec l’Université des sciences humaines et sociales de Hanoi et l’Hôpital psychiatrique de Hochiminh-ville avec :
- Un programme universitaire de formation à la relation d’aide et de psychothérapie en psychosynthèse (2006-2009) conduit par Tan Nguyen et Nhi BARTE, professeur de psychiatrie.
- Cinq colloques franco-vietnamiens de psychothérapie en 2006, 2007, 2008, 2009, 2010 organisés à l’Université de Hanoi et l’Hôpital psychiatrique de Hochiminh-ville réunissant des professionnels français et vietnamiens de la psychothérapie (Boris CYRULNIK), des philosophes vietnamiens (HUU NGOC), des universitaires (LE THANH KHOI).
Ces colloques qui ont reçu le parrainage du Secrétariat d’Etat à la Francophonie ont été inaugurés par l’Ambassadeur de France ou son représentant.
- A l’occasion de chacun de ces colloques, un voyage de découverte du Vietnam permettait aux participants de faire connaissance avec la tradition culturelle et rencontrer des artistes et lettrés.

Le Centre Source-Ecole Française de psychosynthèse et son programme de formation sont agréés par la FF2P (Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse) et l’EAP (Le Centre a le statut EAPTI, institut de formation de l’EAP). Le programme professionnel de Counseling (équivalent du coaching) est agréé par la SIPT (Ecole italienne de formation à la psychosynthèse thérapeutique) reconnue par l’Etat italien.
Tan Nguyen est philosophe-thérapeute, MBA Harvard University, master en philosophie (Université Paris X), certifié en psychosynthèse, CEP, D.U. de coaching Université Paris II, master en arts plastiques (La Sorbonne-Paris I). Auteur de Pourquoi la psychothérapie ? (Dunod, 2005).
Il a élaboré un processus pédagogique original de transmission de la psychosynthèse au travers des sessions L’ARBRE DANS LA GRAINE ® et des cycles PSYCHOSYNTHESE ET OUVERTURE CREATIVE ®, qui ont lieu au Centre Source (Paris, Marseille, Chambéry), et par délégation, à Montpellier et Rennes.
Tan Nguyen continue à se consacrer à l’enseignement des applications thérapeutiques de la psychosynthèse en utilisant l’esprit de rigueur et d’ouverture acquis avec la philosophie et les arts plastiques.

Back to top